Technique de véhicules

Histoire de l’entreprise

Nous sommes proches de nos clients depuis plus de 90 ans : l’histoire d’une réussite

Le 11 novembre 1931, le maître serrurier Alois Kober racheta une petite serrurerie à Kötz. C’est ainsi qu’est né le Groupe AL-KO Vehicle Technology. Depuis cette époque, les choses ont évolué : ce qui a commencé comme une petite forge de village est devenu aujourd’hui le summum des équipements pour châssis et de suspension de haute qualité pour les remorques, les véhicules récréatifs et les véhicules utilitaires.

L’époque de la fondation : de l’Allemagne au monde entier

L’histoire du Groupe AL-KO Vehicle Technology a commencé avec la reprise de la serrurerie de Kötz. Grâce à l’ingéniosité d’Alois Kober, la forge du village a réussi à se maintenir en activité pendant les années de guerre et s’est transformée en une petite entreprise industrielle dans les années 50. Son fils Herbert a eu l’idée de combiner un levier de frein à main desserré et des engrenages desserrés permettant ainsi de gagner beaucoup de temps lors du montage. Cette idée a suscité beaucoup d’enthousiasme et les premières commandes sont alors tombées. Le succès du levier de frein à main a été suivi par celui du frein à inertie, grâce auquel AL-KO a été le premier fournisseur en Allemagne à proposer un frein testé et certifié de ce type. Conformément à la devise « Quality for Life », de nombreux produits et solutions ont été développés au cours des décennies suivantes, ce qui a entraîné une croissance constante de l’entreprise familiale. La première filiale à l’étranger a été créée en Autriche en 1961. D’autres succursales en Angleterre, en France, en Italie et en Suisse ont suivi dans les années 1970. Au milieu des années 1980, des filiales transatlantiques ont été lancées aux États-Unis (1983) et en Australie (1986).

Sécurité et confort : entrée sur le marché des caravanes

Dans les années 70, l’entreprise s’est lancée sur le marché des caravanes. Avec le Rückmatic ou recul auto, nous avons développé un frein à inertie qui permettait de faire marche arrière sans avoir à sortir du véhicule et de le bloquer. L’entreprise a fait une avancée majeure en 1985 avec un châssis innovant pour le Fiat Ducato. Le châssis, l’ancêtre des châssis AMC actuels, offre alors plus d’espace dans le véhicule et également plus de stabilité pendant la conduite. Dans les années 90, la gamme de produits comprend déjà de nombreux produits qui sont essentiels aujourd’hui. Il s’agit notamment des treuils de sécurité, des roues jockey ou de l’AKS 3004 qui est sans doute le système le plus connu. Le stabilisateur AKS permet de transporter et de voyager en toute sécurité et de manière détendue et réduit les mouvements de roulis et de tangage de l’ensemble attelé. Depuis les années 2000, AL-KO rend la conduite de la caravane plus sûre grâce à un système de stabilisation électronique, l’ATC Trailer Control. Le capteur intégré amortit tout début de tangage car le système donne une légère impulsion de freinage à la caravane. Même les manœuvres d’évitement dangereuses peuvent être contrôlées en toute sécurité grâce à l’ATC.

Un tournant majeur : les débuts de DexKo

Un tournant majeur dans l’histoire de l’entreprise s’est produit en 2016. La division Technique de véhicules a été dissociée de l’entreprise familiale et a fusionné avec Dexter Axle. Depuis, AL-KO Technique de véhicules est devenue une marque indépendante sous l’égide du Groupe DexKo Global, axée de plus en plus sur les innovations pour l’industrie des véhicules de loisirs et utilitaires. Le Groupe possède les 15 marques internationales suivantes : AL-KO, Aguti, Bankside Patterson, Bradley, Brink, CBE, cmtrailer parts, E&P Hydraulics, G&S Chassis, Hume, Nordelettronica, Preston Chassis, SAFIM, SAWIKO et Winterhoff.